Antoine Herth

Antoine HerthNé en 1963 à Sélestat, marié.

Titulaire d'un BTS agricole, Antoine Herth reprend en 1984 l'exploitation familiale à Artolsheim. Très impliqué dans la vie de sa commune dont il est conseiller municipal depuis 1995, il a pendant longtemps dirigé la chorale paroissiale.

Parallèlement à ces activités, Antoine Herth a commencé très tôt à militer dans des organisations professionnelles: d'abord les Jeunes Agriculteurs où il occupe diverses fonctions aux niveaux national et européen et ensuite au sein de la FDSEA dont il devient Secrétaire Général en 1998.

Très attaché au soutien des agriculteurs dans les pays en développement, il était, jusqu'en 2006, président de l'AFDI.

En 2002, Antoine Herth est élu député de la 5e circonscription du Bas-Rhin et est réélu au premier tour en 2007.

A l'Assemblée nationale, il s'engage tout particulièrement sur les questions agricoles et environnementales ainsi que celles liées aux transports. Il a ainsi été rapporteur de la loi d'orientation agricole (2005) ainsi que de la loi sur les organismes génétiquement modifiés (2008). Par ailleurs, il a été l'auteur d'un rapport sur le Commerce equitable lequel a abouti à la reconnaissance du Commerce Equitable dans le droit français. Il a également effectué une mission parlementaire sur le biocontrôle examinant les alternatives aux pesticides en France et s'inscrivant dans le cadre du plan Ecophyto 2018.

Elu au Conseil régional d'Alsace sur la liste de Philippe Richert en 2010, il en devient vice-président en charge des transports et animateur du Pôle 'Aménagement et développement durable'. A ce titre, et en liaison avec les partenaires de la Région Alsace, il est en charge de la gestion TER et du développement des lignes à grande vitesse dans la Région.

Candidat de la majorité alsacienne, investi par l'UMP et soutenu par le Nouveau Centre, Antoine Herth est réélu le 17 juin 2012 avec 67,78% des suffrages.