Infos & Débats n°40 | 19 septembre 2019
Rentrée parlementaire

Les députés sont de retour dans l’hémicycle depuis le 10 septembre. Ce n’est pas pour faire de la figuration puisque deux textes importants ont déjà été discutés et adoptés : la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) et la loi d'orientation des mobilités (LOM).
 

Energie
Premier texte adopté lors de la première semaine de la session extraordinaire, la programmation pluriannuelle de l’énergie fixe le rythme de la transition énergétique pour les cinq prochaines années : il décale à 2035 (au lieu de 2025) la réduction de la part du nucléaire à 50% du mix électrique, un horizon semblant raisonnable pour permettre le développement des énergies renouvelables. Cette loi scelle également le sort des dernières centrales au charbon françaises dont la fermeture est prévue en 2022.
 
Ce texte cherche surtout à redonner une impulsion à la rénovation thermique des bâtiments qui est loin de produire les résultats espérés en matière de réduction des besoins de chauffage (et de climatisation). Ainsi, à l’heure actuelle, seul un quart des immeubles rénovés ont vu leur diagnostique thermique s’améliorer. Aussi, le gouvernement a lancé un « service d’accompagnement pour la rénovation thermique » pour apporter une première réponse à ce dysfonctionnement.
 
Enfin, comme porte-parole de mon groupe parlementaire, je me suis réjoui du principe même d’une « loi de programmation pluriannuelle de l’énergie ». Certes, ce sera pour 2023. Mais pour le bon fonctionnement de la démocratie, le Parlement doit pleinement s’impliquer pour accompagner la transition dans nos modes de production et de consommation d’énergie, transition qui affectera durablement le mode de vie de nos concitoyens.  Ainsi, l’objectif de neutralité carbone (pas plus d’émissions que de captage de CO2) fixé pour 2050 nécessitera des arbitrages difficiles dans de nombreux domaines.
 

Mobilité
Le deuxième texte, la « loi d’orientation des mobilités », se penche sur la « révolution des modes de transport ».
 
Le principal enjeu consiste à supprimer les « zones blanches de mobilité » en-dehors des métropoles et de leurs périphéries. En clair, sont concernés tous les territoires où les Français sont condamnés à prendre leur voiture pour se rendre à leur lieu de travail ou pour rejoindre la gare la plus proche. Désormais le couple EPCI-Région aura la mission de réfléchir à des alternatives et à une bonne articulation des offres de transports collectifs.
 
Plus loin, le texte initial a été amendé de façon importante avec des mesures touchant de nombreux domaines : possibilité pour les communes et départements de relever la vitesse sur leurs routes au-delà de 80 km/h, compétence aux maires pour réguler les conditions de circulation des trottinettes, aides supplémentaires pour créer des bornes de recharge électriques, habilitation du gouvernement pour définir les règles de circulation des véhicules autonomes… Quant au secteur de la construction automobile, il ne pourra plus commercialiser de voitures neuves animées par un moteur thermique après 2040.
 
Autant de sujets qui touchent la vie quotidienne de chaque citoyen.
 

Gilets jaunes et réforme des retraites
 
S’il restait encore un doute sur la fin de la trêve estivale, il a été définitivement chassé par une délégation de « Gilets jaunes » que j’ai longuement reçue dans ma permanence.
 
Le problème du pouvoir d’achat, en particulier celui des retraités, reste un motif central dans la poursuite de leur mobilisation. Il se double à présent d’une inquiétude quant aux annonces faites par le gouvernement sur la réforme des retraites. J’ai été surpris que, malgré le fait qu’aucun débat ne sera engagé au parlement avant le printemps et que le gouvernement n’ait annoncé qu’un calendrier et des hypothèses de travail, toutes les rumeurs soient prises pour argent comptant. Rappelons que le Président de la République a lui-même précisé que cette réforme concernera d’abord les actifs et non les personnes qui sont déjà à la retraite. D’autre part, elle a pour objectif principal de redonner de la cohérence à un système actuellement éclaté en une multitude de régimes en fixant une même règle pour tous les cotisants en revenant à un principe de solidarité qui s’est érodé avec le temps. Ce principe est simple : à cotisation égale, droits égaux.
 
Mais certainement qu’il est dans l’intérêt de certains de cultiver les peurs et les angoisses…dans le contexte de la préparation des prochaines élections municipales. Autant d’indices qui annoncent un printemps chaud.


Premier texte adopté lors de cette session extraordinaire: la programmation pluriannuelle de l'énergie.
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors de l'inauguration de la Foire Européenne de Strasbourg. 
Audition de Nicolas Dufourcq, Directeur Général de BPI France par la Commission des Affaires Economiques.
Au Bundestag, réunion du bureau de l'Assemblée parlementaire franco-allemande. 
 
Inauguration de l'espace agricole de la Foire Européenne de Strasbourg.
 
A ma permanence, plus d'une heure et demie d'échanges avec une délégation de Gilets Jaunes.
En circonscription
Le Cercle Saint-Barthélémy d'Osthouse a fêté ses 50 ans le 31 août.
Inauguration de la Kilbe de Gerstheim, cette année sous le signe du cirque. 
Passation de commandement au sein de l'Unité Territoriale des Sapeurs-Pompiers de Boofzheim.
A Uttenheim, les services techniques disposent désormais d'un nouvel atelier communal.
A présent bénites, les nouvelles cloches de l'église pourront résonner pendant de nombreuses années sur le Hohwald.
A Muttersholtz, inauguration de la mairie rénovée et du sentier de la transition énergétique.
Sous un franc soleil a été donné le départ du 23e Sentier Gourmand de Scherwiller.
A Hindisheim, la Fête des Moissons est le rendez-vous annuel des arts et traditions populaires.
Record du monde en cours de fabrication: celui du plus grand pain d'épice réalisé lors de la Fête du Sucre à Erstein.
A Châtenois, un nouveau parc de loisirs aux abords de l'école élémentaire ravira les enfants et les aînés de la commune.
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


www.antoine-herth.fr

Conformément au RGDP, vous disposez d'un droit de consultation et de rectification des données vous concernant. Votre adresse mail ne sera pas utilisée à des fins commerciales ni cédée à des tiers.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.

Pour suivre l'actualité d'Agir, la Droite Constructive ou adhérer en ligne, rendez-vous sur le site d'Agir.