Infos & Débats n°56 | 9 juillet 2020
Sommaire
Edito: Un nouveau gouvernement pour un nouveau cap
Actualités parlementaires
France-Allemagne
En circonscription

Un nouveau gouvernement pour un nouveau cap                                            

La tempête de 1999, passé le moment de sidération et de sauvetage d’urgence, a laissé des traces sinistres dans le paysage : réseaux détruits, toits arrachés, arbres pliés comme des allumettes. Il aura fallu des années pour en effacer les traces et panser les plaies. Il en sera de même avec la pandémie du Covid-19 à l’heure où commence la reconstruction du tissu économique abimé et compensation des emplois perdus.
 
Un nouveau premier ministre
Edouard Philippe a géré avec talent, avec le calme et le sens de la pédagogie qu’on lui connaît, les urgences de cette crise sanitaire indédite. A juste titre, les Français ont majoritairement apprécié son engagement et c’est en homme d’Etat respecté qu’il rejoint à présent sa chère ville du Havre.
 
Nommé pour le remplacer, Jean Castex devra s’atteler à la difficile mission de reconstruction du tissu économique et social avec deux écueils majeurs : le risque d’une réplique sanitaire et le temps forcément long qu’il faudra avant de récolter les fruits d’une politique de relance. Le 15 juillet prochain, il sera devant l’Assemblée nationale pour prononcer son discours de politique générale et solliciter un vote majoritaire pour les orientations qu’il y exposera. Il faudra évidemment mesurer chaque détail de ce programme de travail pour comprendre le style de gouvernance que le couple de l’exécutif compte impulser. Mais je fais le pari qu’il aura retenu une leçon majeure de la crise sanitaire : l’Etat ne peut pas régler tous les problèmes depuis le haut et doit au contraire s’appuyer davantage sur les collectivités et sur l’initiative privée. A ces conditions, il gagnera en réactivité et en efficacité.
 
Une nouvelle équipe gouvernementale
Si autour du nouveau premier ministre les changements ont été importants, les quatre piliers régaliens de la Défense, de l’Education et de la Santé et de l’Economie s’inscrivent dans la continuité.

Aussi, le maintien de Bruno Le Maire à Bercy est un message fort qui témoigne de la volonté de poursuivre l’effort de sauvetage et de redressement, non seulement vis-à-vis des acteurs économiques français, mais également vis-à-vis de nos partenaires européens, allemands tout particulièrement.
 
Une nomination que j’ai également accueillie avec plaisir est celle de Franck Riester comme ministre délégué au Commerce extérieur. Je serai très heureux de travailler avec lui, étant en charge de ce sujet à la Commission de affaires économiques. Et il y a du pain sur la planche : relance de l’export, négociations du Brexit, accords commerciaux en suspens, taxe carbone aux frontières de l’UE…
 
Bienvenue aussi au jeune ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, qui saura mettre ses compétences d’ingénieur agronome au service d’un domaine passionnant et qui, beaucoup l'ignorent, est à l'avant-garde de la transition écologique. La négociation de la future politique agricole commune sera son morceau de choix à côté des nombreux sujets qui émaillent l’actualité de nos campagnes.
 
Une Alsacienne à Paris
Je garde le meilleur pour la fin, avec cette heureuse surprise de la nomination de Brigitte Klinkert au Ministère du travail. Jusqu’alors présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, cette adepte des courses de fond, à la fois discrète et mesurée mais non moins déterminée, a démontré son talent à côté de Frédéric Bierry lors des négociations qui ont précédé l’adoption de la loi créant la Collectivité européenne d’Alsace.
 
L’estime que j’ai pour elle vient à la fois de son parcours politique riche en expériences, de ses convictions que je partage et surtout de ses qualités humaines d’écoute et de pondération. Tous ces talents lui seront précieux quand il faudra trouver des réponses innovantes face à un marché du travail sinistré où le sujet de l’insertion, son champ ministériel, reviendra en force. La réaction émue des associations à sa nomination est d’ailleurs étonnante tant il paraît absurde de délier insertion et exercice d’une activité professionnelle, même à temps partiel.
 
Gageons que sa présence au gouvernement lui permettra d’apportera sa note personnelle sur la question plus générale du droit du travail, en particulier sur la nécessité d’adapter notre cadre législatif aux situations particulières des travailleurs et apprenants en zone frontalière. Je lui souhaite bon vent.


Avec mes collègues du groupe Agir Ensemble, nous saurons lui apporter un soutien amical et l’aider à se mettre rapidement au service d’un mieux-être de nos concitoyens.


 

Le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti lors de la première séance de questions du gouvernement Castex.
Le Groupe Agir Ensemble autour de Jean Castex, nouveau Premier Ministre.
La Mission d'information commune sur le glyphosate a auditionné le Préfet Bisch chargé du pilotage du dossier.
L'OPECST examine la question de l'impact du COVID sur les rites funéraires. 

Cliquez sur l'image pour retrouver l'ensemble de mes travaux à l'Assemblée nationale: interventions en séance et
en commission, rapports, questions écrites, propositions de loi.

France - Allemagne
Avec mon collègue Peter Weiss, nous avons convié à Rust acteurs français et allemands de la mobilité à une matinée d'échanges sur les mobilités transfrontalières et les liaisons entre l'Alsace et le Bade-Württemberg. Les conclusions de ces échanges permettront d'alimenter les travaux de l'Assemblée parlementaire franco-allemande. 

 
En cathédrale de Strasbourg, les représentants des religions ont célébré un office oecuménique en hommage aux victimes du Covid-19 de notre région particulièrement éprouvée. 
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


www.antoine-herth.fr

Conformément au RGDP, vous disposez d'un droit de consultation et de rectification des données vous concernant. Votre adresse mail ne sera pas utilisée à des fins commerciales ni cédée à des tiers.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.

Pour suivre l'actualité d'Agir, la Droite Constructive ou adhérer en ligne, rendez-vous sur le site d'Agir.