Facebook
Twitter
Instagram
Email
Infos & Débats n°59 | 1er décembre 2020
Sommaire
Edito: L'Avent
Actualités parlementaires
Propositions de loi du Groupe Agir Ensemble
En circonscription

L'Avent

En cette période de l’année, nous sommes tous habituellement mobilisés pour préparer les fêtes de Noël, qu’il s’agisse des célébrations de l’Avent pour les paroisses ou du choix des cadeaux. Cette année, les marchés de Noël n'auront pas lieu et les emplettes n’ont pu débuter que samedi dernier avec la réouverture de tous les commerces.
 
Si les chiffres de la situation sanitaire s’améliorent de jour en jour, preuve que les mesures de distanciation sont efficaces, ce deuxième confinement a fini par miner le moral du pays. Sur le plan économique, la situation est inquiétante: avec la baisse de 11% du PIB, ce sont 270 milliards de richesse nationale qui sont partis en fumée alors que notre endettement s’est creusé de 320 milliards supplémentaires,  et sans oublier les dizaines de milliers d’emplois détruits.

Cette situation va durablement peser sur la capacité de la France de maintenir son rang économique ou, plus prosaïquement, à financer annuellement les quelques 800 milliards de dépenses sociales qui font de notre pays l’un des plus généreux au monde. 
 
Dans l’immédiat, il est évident que nous ne pourrons pas nous payer le luxe d’un second reconfinement au printemps, quand bien même la perspective d’un vaccin semble plus proche que jamais. Il faut donc revoir fondamentalement la stratégie d’endiguement de la pandémie. L’alternative au confinement général est la multiplication des tests et l’isolement strict des personnes testées positives au Covid 19 afin que les activités économiques et sociales puissent reprendre normalement. Avec mes collègues du groupe Agir Ensemble, nous formulons des propositions dans ce sens. Il faut convaincre l’administration de diffuser massivement les tests salivaires rapides (30 minutes) et se donner les moyens d’isoler les personnes touchées par le virus. Y compris en donnant une incitation financière, une prime à ceux qui respectent la règle mais aussi une amende à ceux qui l’enfreignent. C’est la stratégie mise en œuvre en Corée et à Taïwan et qui leur permet une poursuite normale de l’activité économique alors que l’Europe s’enfonce dans la récession.
 
L’on nous réplique que des telles mesures seraient une atteinte à la liberté. Oui, mais souvenons-nous que notre liberté doit s’arrêter là où commence celle des autres et dans le cas d’une pandémie, c’est bien le collectif qui fait la différence. Il est clair qu’une application plus stricte de règles individuelles ne pourra se faire qu’avec le consentement d’une majorité. C’est pourquoi il faut, sans attendre, lancer le débat et donner un signal politique clair avant qu’un relâchement général des comportements, comme on peut le craindre à l’occasion des fêtes de fin d’années, ne provoque une troisième vague. Si nous voulons collectivement rester libres de choisir notre modèle de société, je crois que nous devrons accepter individuellement de changer nos habitudes quotidiennes. C’est à ce prix que nous pourrons retrouver une vie normale.

Olivier Becht, Député du Haut-Rhin et Président du Groupe Agir Ensemble en tribune dans le cadre de la niche parlementaire du Groupe.
Au sujet des restaurants qui demeurent fermés, notre groupe pousse une initiative pour que les pouvoirs publics aident massivement à l’installation de purificateurs d’air dans les restaurants et plus généralement dans les établissements recevant du public. A nos yeux, c’est la meilleure piste pour pouvoir rapidement nous retrouver sans risque dans ces lieux de sociabilité si utiles à notre vie en commun.
Scrutin à l'issue de la proposition de loi sur la justice de proximité présentée par Dimitri Houbron, Député Agir Ensemble du Nord.  
 
Notre groupe a également, à l'initiative d'Agnès Firmin Le Bodo, Députée de Seine-Maritime, adressé un courrier à Jean Castex pour se faire le relais de la forte incompréhension que suscite la jauge de 30 personnes appliquée les lieux de culte indépendamment de leur taille. Nous proposons qu'une jauge unique de 8m2/personne soit appliquée à tous les établissement recevant du public.  

Cliquez sur l'image pour retrouver l'ensemble de mes travaux à l'Assemblée nationale: interventions en séance et
en commission, rapports, questions écrites, propositions de loi.
La semaine dernière, le groupe Agir Ensemble a profité de sa niche parlementaire (journée de débats accordée annuellement à chaque groupe politique) pour présenter plusieurs propositions de loi et ainsi défendre ses idées. Sept textes déposés par le Groupe étaient ainsi à l'ordre du jour: textes qui, avant d'être débattus et votés dans l'hémicycle, ont fait l'objet de longues discussions avec le gouvernement et d'examens en commission.
 
Premier texte : une résolution visant à lancer un débat public sur la création d’un mécanisme de revenu universel appelé « socle citoyen ». Techniquement, il s’agit d’un crédit d’impôt calculé et versé automatiquement en fonction du revenu et garantissant, à tous et dès 18 ans, le minimum « pour être un citoyen actif ». C’est une nouvelle approche pour simplifier la jungle des aides sociales qui pèsent 400 milliards d’euros dans les budgets publics. Sans lien avec nos travaux, le Pape s’est déclaré favorable à cette approche.
 
Une seconde résolution promeut l’idée d’une modification de la Constitution afin d’intégrer les objectifs du développement durable dans le processus législatif. Précisément, il s’agirait de prévoir une clause d’irrecevabilité pour les lois qui contreviendraient aux 17 principes du développement durable.
 
Ensuite mon collègue Paul Christophe a défendu sa proposition de loi pour améliorer les conditions de présence parentale auprès d’un enfant dont la pathologie nécessite un accompagnement soutenu. Ce texte, qui prévoit un doublement des nombres de jours de congés auquel les parents ont droit, a été voté à l’unanimité. 
 
Sujet suivant : promouvoir la France des accents et lutter contre les discriminations par l’accent, en particulier dans l’accès à l’emploi. Avoir un accent, qu’il soit breton, occitan, polynésien ou alsacien, ne doit plus être vécu comme un handicap mais au contraire comme une richesse pour notre pays.
 
Améliorer la justice de proximité. Accueilli très favorablement par le Garde des Sceaux, « une avancée importante vers une justice proche des gens » dit-il, ce texte a pour but d’assurer un meilleur fonctionnement de la justice : réduire l’impunité pour la petite délinquance sans encombrer les bureaux des magistrats par des réponses pénales plus simples, plus rapides et donc plus efficaces. L’absence de sanction pour la petite délinquance dégrade de façon importante la vie quotidienne de beaucoup de nos concitoyens. La généralisation des travaux d’intérêt général selon le principe « qui casse répare « , et surtout leur application rapide après la constatation des faits, a vocation à combattre le règne de l’impunité qui nourrit la récidive. Ce texte n’exclut pas les procédures devant les tribunaux pour les cas le justifiant mais elle élargit le spectre de réponses à la disposition du procureur qui pourra répondre plus rapidement à une demande souvent exprimée par les maires.
 
Tournons les yeux vers le Sud à présent: notre groupe propose une résolution en faveur de la création d’une Communauté méditerranéenne des énergies renouvelables. Il s’agit de lancer une réflexion pour rapprocher les deux rives de la Méditerranée autour d’un projet partagé de la transition énergétique. En effet, les pays du Maghreb ont un potentiel considérable en matière d’exploitation d'énergie solaire alors que l’Europe pourrait en être le débouché naturel. Lors d’une réunion (en visio-conférence) avec nos collègues du Bundestag, la ligne défendue par l’Allemagne est favorable à la production d’hydrogène à partir de l’énergie solaire dans les pays du sud. Bref, cette CMER pourrait constituer le cadre d’un partenariat nord-sud gagnant-gagnant.
 
La gestion de la crise Covid encore et toujours. Pour sortir de la crise du Covid, nous savons que la mise au point d’un vaccin efficace est une étape incontournable. Découvrir un vaccin est une chose, le multiplier et le mettre à disposition de la population mondiale en est une autre. En effet, penser qu’il serait possible de se contenter de vacciner une partie seulement de la population, de facto la plus riche, serait nous mener dans une impasse. Face à une pandémie mondiale, c’est l’ensemble de la population du globe qu’il faut prendre en compte, sauf à se résigner à laisser prospérer le virus. C’est la position logique défendue par l’OMS qui a lancé l’initiative COVAX à laquelle la France s’est engagée à apporter 100 millions d’euros. Face à la tentation du chacun pour soi, cette initiative a le mérite de fixer une ligne d’horizon qui nous permettra un jour de parler du Covid-19 à l'imparfait. 
 
Cérémonies du 11 novembre devant le Monument aux Morts de la Ville de Sélestat. Même en nombre limité et sans public, il reste important de se souvenir de ceux qui ont sacrifié leurs vies au service de notre pays. 
 
Ce sont les Charpentes Mathis de Muttersholtz qui réalisent la charpente du Grand Palais Ephémère qui est en train de se construire sur le Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. Bravo à cette entreprise fleuron du Centre-Alsace!
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


www.antoine-herth.fr

Conformément au RGDP, vous disposez d'un droit de consultation et de rectification des données vous concernant. Votre adresse mail ne sera pas utilisée à des fins commerciales ni cédée à des tiers.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.

Pour suivre l'actualité d'Agir, la Droite Constructive ou adhérer en ligne, rendez-vous sur le site d'Agir.