Infos & Débats  n°1 | 17 novembre 2017

Chers amis,

A nouveau mandat, nouvelle formule: le bulletin d'information fait sa mue et se veut plus facile et plus agréable à lire. Mais l'objectif reste le même: vous rendre compte de mon engagement de député chargé de vous représenter à l'Assemblée nationale, vous informer de l'actualité parlementaire et de celle de notre circonscription.

Les canaux de communication se sont diversifiés entre site, comptes Facebook, Twitter, Instagram...chacun peut ainsi trouver le mode d'échange qui lui convient le mieux. Cette newsletter, que je souhaite bimensuelle, est une sorte de complément, un arrêt sur image ou, si vous préférez, un "best of".

Ce sera aussi un trait d'union entre des documents de travail que vous trouverez sur mon site et des réactions à chaud mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Je vous en souhaite bonne découverte et surtout, comme toujours, n'hésitez pas à me faire part de vos réactions.

Bien fidèlement, 

Dans le cadre du Groupe Les Constructifs, rencontre avec Philippe Varin, Président du Conseil de Surveillance d'Areva pour discuter de l'avenir du nucléaire en France.

Les présidents allemand et français inaugurent l’Historial du Hartmannswillerkopf.  Un bel hommage aux 30. 000 soldats morts sur cette montagne et un acte de foi pour donner un nouvel élan à l’Europe.

Audition de l'ANSES par les membres de la mission d'information sur les produits phytopharmaceutiques dont je fais partie. Nos conclusions seront rendues d'ici six mois.

Joachim Son-Forget, Président du Groupe d'amitié France-Corée du Sud lors de la réunion constitutive du groupe.

Le président de RTE devant la Commission des affaires économiques

François Brottes, président de RTE (Réseau de transport d'électricité) est venu présenter le bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande d’électricité en France devant la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

RTE, filiale d’EDF et de la Caisse des Dépôts, est chargée de transporter l'électricité et de veiller à l’équilibre permanent des réseaux en tenant compte des interconnexions européennes. Elle fait le constat qu’à l’horizon 2020, le système français « est équilibré mais sans marge de manœuvre » ce qui, en clair, signifie qu'il est impossible de tenir l’objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité d'ici 2025, tel que voté dans la loi Royal, sans ouvrir de nouvelles centrales au gaz ou au charbon…comme nos voisins allemands. 

Bref, une réduction trop rapide du nucléaire, avant la montée en puissance des énergies renouvelables, revient à dégager plus de CO2 nuisible pour le climat.

C’est ce qui a amené Nicolas Hulot à pratiquer un exercice sans doute pénible, celui d’annoncer lui-même le report à un horizon 2035 des objectifs de la loi sur la transition énergétique. Cette date, qu’il conviendra de confirmer par une modification de la loi, correspond justement à l’échelle de temps de l’étude réalisée par RTE.

Celle-ci repose sur 5 scenarii mixant une foule de variables (croissance économique, rythme de rénovation de l’habitat et d’équipement en voitures électriques, développement des énergies renouvelables, stratégies de nos voisins européens avec lesquels nous sommes interconnectés, etc…) pour en prévoir les effets sur notre capacité à réduire la part du nucléaire, à diminuer nos émissions et à maintenir un prix de l’énergie compétitif.

Vous pouvez consulter le dossier complet sur mon site et ainsi vous faire vous-même une opinion sur la complexité du débat de transition énergétique qui ne fait que commencer.

Le chiffre


50%
 

"Si on veut maintenir la date de 2025 pour ramener le nucléaire à 50% (du mix électrique), ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques." 
Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçant un report de l'objectif au-delà de 2030.

En images
A la tête de la section des sapeurs-pompiers de Nordhouse, l'adjudant Egele succède au lieutenant Issenhuth.
Bravo aux membres de la société d'aviculture de Rhinau: l'édition 2017 de l'exposition annuelle a une nouvelle fois fait carton plein.
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.