Infos & Débats n°19 | 6 septembre 2018

C’est la rentrée

Il y a des signes qui ne trompent pas: après des éditions d’août réduites au strict minimum, les journaux redeviennent plus épais. La rubrique politique en particulier est de retour avec son lot de petites phrases, d’annonces et de démentis, de démissions et de nominations. Mais la rentrée est d’abord l’affaire de nos têtes blondes qui retrouvent les bancs de l’école, et en musique s’il vous plait ! En effet, le ministre de l’Education nationale a demandé que les élèves soient accueillis par de belles mélodies, certainement pour apaiser leur angoisse et peut-être encore plus celle des parents. Je dois avouer que le résultat est plutôt réussi comme j’ai pu le constater lors de l’inauguration du collège rénové d’Erstein.

Un ministre en Alsace
La semaine précédente, Jean-Michel Blanquer a passé une journée en Alsace, visitant des établissements à Strasbourg, du primaire jusqu’à l’Université. Il a sans doute constaté que l’ambiance est apaisée après la marche arrière du gouvernement sur la précédente réforme des rythmes scolaires. Mais lors d’un déjeuner avec les parlementaires, il a entonné une mélodie moins réjouissante. Le ministre a en effet confirmé son intention de fusionner les trois académies du Grand Est et de déplacer le siège du rectorat à Nancy. L’ensemble des élus présents, tous bords politiques confondus, a dit son désaccord. En effet, comment croire qu’un recteur basé à Nancy sera aussi attentif à la question des classes bilingues que si son bureau est au bord du Rhin ? Comment imaginer que la question de l’enseignement religieux, dans sa déclinaison concordataire, puisse seulement être comprise autour de la place Stanislas où la conception du principe de laïcité est fort différente de ce qui se pratique ici ? Le visiteur semble avoir compris le message, mais reste inflexible. Sa seule concession : si les deux départements alsaciens fusionnent en une seule collectivité il pourrait alors envisager une exception dans la règle « une académie par région » et maintenir celle de Strasbourg. Avec mes collègues Agir Fabienne Keller et Olivier Becht, nous demandons donc un moratoire afin que les deux Conseils Départementaux puissent avancer avec le gouvernement sur le projet de collectivité alsacienne. Et je le dis comme je le pense : il est temps d’agir et d’arrêter de palabrer et de tourner en rond, sinon notre territoire sera progressivement dépouillé de ses centres de décision.

 
Le gouvernement Philippe remanié

Pour deux ministres, la rentrée aura été l’occasion de leur…sortie du gouvernement.
L’annonce surprise faite par Nicolas Hulot, sans en avertir le chef de l’Etat semble-t-il, aura été largement commentée. Beaucoup le regrettent, pas moi.Il sera certainement plus à l’aise pour promouvoir ses idées que dans une fonction ministérielle où il faut avoir le sens du compromis et savoir qu’il ne suffit pas d’annoncer une mesure pour qu’elle devienne réalité.

Autre figure médiatique du gouvernement, Laura Flessel tire également sa révérence. Elle est remplacée par Roxana Maracineanu, ancienne championne du monde de natation, qui s’installe donc au Ministère des sports. D’origine roumaine, elle a passé son enfance à Mulhouse où sa famille avait choisi de s’installer après avoir fui la sinistre dictature de Nicola Ceausescu. C’est au MON qu’elle a perfectionné son talent pour la nage jusqu’à décrocher l’or mondial sur 200m dos en 1998. Je souhaite beaucoup de succès  à cette compatriote alsacienne dans sa nouvelle mission, en particulier pour la préparation des Jeux olympiques de Paris en 2024.
 
Autre arrivée au gouvernement, François de Rugy quitte le perchoir de l’Assemblée nationale pour prendre les commandes du Ministère de l’écologie. Lors de son court mandat, j’ai apprécié son implication dans le renforcement des relations franco-allemandes en resserrant les liens entre les deux parlements. Son choix d’entrer au gouvernement est un pari est risqué après le départ fracassant de son prédécesseur. Espérons qu’il sera moins adepte du coup de com’ et davantage impliqué sur le fond des dossiers.
 
Par ricochet, le premier sujet à l’ordre du jour de la rentrée de l'Assemblée nationale mercredi prochain sera l’élection de la nouvelle présidence. Les rapports de force politique résument cette question à un débat interne au parti d’Emmanuel Macron. Autant dire que c’est l’Elysée qui choisira le président qui lui convient.  Mais j’ai aussi une voix et je souhaiterais l’apporter à une candidature féminine. Une femme au « perchoir » serait un beau message d’espoir et un signe de renouveau en cette rentrée politique 2018.

 

En images
Inauguration le 3 septembre, jour de la rentrée, des travaux de restructuration et de d'extension du Collège Romain Rolland d'Erstein qui ont duré plus de ans pour un coût de 18.5 millions d'euros. 
Devant le Monument aux Morts d'Obenheim, remise du fanion de l'Amicale des Anciens Combattants du 2e Bataillon Territorial des Chasseurs Alpins disparu depuis la Deuxième Guerre Mondiale et retrouvé par l'Amicale des Diables Bleus, au 7e Bataillon de Chasseurs Alpins de Varces. 
Dans le canton d'Erstein, la fin de l'été est marquée par le Festival du Sucre à Erstein...
...et la Fête des Moissons d'Hindisheim.
A Scherwiller, 2018 aura été l'année de la 22e édition du Sentier Gourmand organisé par les Viticulteurs
de Scherwiller. 
Avec ses 7 kilomètres et 7 étapes de dégustation, la manifestation rencontre un vif succès et attire des marcheurs  de toute la Région et au-delà..
Agir_ est un jeune parti de centre droit qui défend une ligne humaniste, libérale et pro-européenne dans un contexte où les défis à venir sont nombreux, tant au niveau national qu’au niveau européen. Avec une vingtaine de collègues parlementaires et Maires, nous avons décidé de nous regrouper et de fonder ce parti afin de défendre notre vision humaniste et européenne, que nous ne retrouvions plus dans notre ancienne formation. 
Le mois de septembre est le mois de la rentrée, et l’occasion pour Agir_ de tenir son congrès fondateur, auquel je vous invite tous à participer. Il aura lieu le dimanche 16 septembre à Montévrain, avec notamment la présence d’Alain Juppé.
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


www.antoine-herth.fr

Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.

Pour suivre l'actualité d'Agir, la Droite Constructive ou adhérer en ligne, rendez-vous sur le site d'Agir.